Tag Archive | "tennis"

Roger Federer, impressionnant !


Ce matin, Roger Federer a montré un grand jeu en battant l’australien Lleyton Hewitt en 3 sets (6-2 6-3 6-4). En moins de deux heures, le Bâlois s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie. Il sera opposé mercredi au russe Nikolay Davydenko.

Federer a disputé probablement son meilleur match depuis l’US Open. Dès les premiers échanges, il a su montrer qui était le maître en utilisant tous les coups de son répertoire tout en se montrant très agressif sur le court. « Je suis vraiment fier de mon match», reconnaît le Bâlois. «Le début du match était très important. Je voulais donner le ton. J’étais le favori et je savais très bien que s’il empochait le premier set, cela aurait décuplé ses forces et m’aurait grandement compliqué la tâche», complète le numéro un mondial.

Roger Federer est optimiste pour le match de mercredi.  « J’ai les clés pour le battre. A moi de m’en servir. Je suis confiant car je suis capable d’élever le niveau de mon jeu en fonction de mes adversaires», conclue-t-il.

www.lematin.ch / FR

Posted in Actu, SportComments (0)

US Open 2009, un des plus beau point de Federer


Federer marque un de ses plus beau point face à Djokovic à l’US Open en 2009. Doublecreme.ch vous fait part de la vidéo qui a fait sourire plus d’un d’entre nous.

Posted in NetBuzz, SportComments (0)

Victoire pour Federer lors du deuxième tour


Roger Federer n’a pas eu à forcer son talent pour atteindre les 16es de finale de l’Open d’Australie. Opposé au Roumain Victor Hanescu (ATP 47), le Bâlois s’impose 6-2 6-3 6-2 et jouera face à l’Espagnol Albert Montanes (32).

 

Deux jours après avoir connu une belle frayeur contre Igor Andreev, Roger Federer s’est promené lors de son deuxième tour de l’Open d’Australie. Le Bâlois s’est imposé 6-2 6-3 6-2 devant Victor Hanescu (ATP 47), le Champion de Gstaad 2008.

Face au Roumain, Roger Federer a livré un match « idéal » pour peufiner ses réglages sur la Rod Laver Arena. Il n’a pas cédé à une seule reprise son service. Il a attaqué sans relâche pour offrir au un bien beau récital de 100 minutes au Prince William, en visite cette semaine en Australie, et au public de Melbourne.

Le no1 mondial a évolué lors du troisième set sous les yeux du Prince William qui est en visite officielle en Australie cette semaine. « Je savais qu’il viendrait ce soir entre 20h00 et 20h30, explique le Bâlois. Il a eu de la chance que le match dure un peu. J’ai été honoré de sa présence ».

Montanes ne devrait pas inquiéter Federer

 

Le Prince William a apprécié le spectacle en compagnie du président de la Fédération australienne de tennis Geoff Pollard. [Keystone] Samedi, Roger Federer bénéficiera encore d’une occasion pour s’affûter avant de repartir au combat. Le Bâlois ne risquera pas grand chose contre Albert Montanes (tête de série no 31). Le Catalan, qui dispute à Melbourne son trente-troisième tournoi du Grand Chelem, n’a encore jamais dépassé le stade du 3e tour. Il s’est qualifié jeudi après avoir été mené deux manches à rien par le Français Stéphane Robert (ATP 104). Federer compte deux succès face à Albert Montanes lors de leurs deux précédentes rencontres, les deux acquis sur terre battue à Monte Carlo en 2005 et à Roland-Garros en 2008.

S’il s’impose contre Montanes, Roger Federer affrontera lundi en 8es de finale le vainqueur de la rencontre entre Lleyton Hewitt (no 22) à Marcos Baghdatis (no 31). La récréation sera alors terminée pour l’homme aux quinze titres du Grand Chelem.

si/ggol/OD

Posted in Actu, SportComments (0)

Un retour pour Hingis ?


Martina Hingis a annoncé dans la presse allemande que le tennis lui manquait. La St-Galloise n’a d’ailleurs pas exclu un retour à la compétition et pourrait imiter les Belges Justine Henin et Kim Clijsters.

Martina Hingis n’a pas exclu un retour sur le circuit professionnel dans la presse allemande, où elle a critiqué le niveau des joueuses actuelles. «Je ne peux pas m’imaginer une vie sans le tennis», a expliqué la St-Galloise au quotidien «Berliner Kurier», en marge d’un match-exhibition contre l’Américaine Lindsay Davenport.

«Cela me procure encore beaucoup de plaisir, j’ai l’intention de jouer d’autres matches-exhibition», a insisté Hingis, qui était en lice la semaine dernière en tant que cavalière au CSI de Bâle. «Je ne sais pas encore si cela peut déboucher sur plus», a souligné l’ancienne joueuse, âgée de 29 ans.

Pour imiter Henin et Clijsters?

 

Hingis avait annoncé l’arrêt sa carrière dans la foulée d’un contrôle positif à la cocaïne lors de l’édition 2007 de Wimbledon et avait été suspendue deux ans jusqu’au 30 septembre dernier.La plus jeune n°1 mondiale de l’histoire (16 ans six mois et un jour) n’a pas été surprise par les retours réussis des Belges Justine Henin et Kim Clijsters, après 18 mois chacune d’interruption. «Je pense que le tennis féminin est devenu quelque peu monotone, les jeunes joueuses jouent toutes de la même façon. Justine et Kim gagnent à nouveau, car elles ont plus de variations dans leur jeu», a estimé Hingis qui a remporté dans sa carrière 43 tournois sur le circuit WTA dont cinq Grands Chelems.si/mor/OD

Posted in Actu, SportComments (0)

Terre battue pour la Suisse


Lors du premier tour de la coupe Davis de tennis messieurs, l’Espagne a choisi, sans surprise, d’affronter la Suisse sur terre battue. La partie se déroulera à Logroño du 5 au 7 mars 2010 dans un stade pouvant comprendre 11’000 personnes.

L’Espagne rencontrera la Suisse à Logroño (Province de la Rioja), sur terre battue, au premier tour de la Coupe Davis 2010 (5 au 7 mars), a annoncé la Fédération espagnole. L’équipe tenante du titre aura en face d’elle une formation diminuée par l’absence de Roger Federer.

Stanislas Wawrinka est quant à lui incertain. Le Vaudois est en effet dans l’attente d’un heureux événement. Si «Stan» devait lui aussi déclarer forfait, Nadal et Consorts pourraient ainsi avoir à défier le redoutable quatuor Chiudinelli-Lammer-Allegro-Bohli.

 

L’Espagne quasi imbattable chez elle

L’Espagne, qui a battu la République tchèque 5-0 en finale de l’édition 2009 sur la terre battue de Barcelone, accueillera également la Suisse sur surface ocre. A Logroño, les Helvètes seront reçus dans une arène de 11’000 places à toit rétractable, appelée «Plaza de Toros de Ribera».

Les Ibères restent sur 18 succès consécutifs à domicile. La dernière défaite enregistrée sur leurs terres date de 1999 et un succès du Brésil à Lerida (3-2). La Suisse a quant à elle un bilan largement déficitaire face au double tenant de l’épreuve, les Espagnols ayant gagné à quatre reprises contre un seul succès helvétique. Le vainqueur de ce premier tour jouera ensuite face au gagnant du duel entre la France et l’Allemagne.

agences/alt/OD

Posted in Actu, SportComments (0)

Wawrinka s’incline en finale


Stanislas Wawrinka (ATP 21) devra encore patienter avant de remporter son deuxième tournoi sur le Circuit ATP. Le Vaudois s’est incliné en finale à Chennai face au Croate Marin Cilic (ATP 14) 7-6 (7-2) 7-6 (7-3) en 2h40′.

Stanislas Wawrinka (No 3) s’est incliné en finale du tournoi de Chennai. En Inde, le Vaudois a subi la loi de Marin Cilic en deux tie-breaks (7-6 7-6), après un affrontement long de 2 h 40.

Wawrinka a décidément un contentieux avec les finales sur le circuit ATP. Le Vaudois a en effet concédé sa sixième défaite en sept matches avec un trophée à la clé, depuis ses débuts professionnels en 2002. Le seul et unique succès à son palmarès reste sa victoire à Umag (Cro) en 2006, lorsque Novak Djokovic avait abandonné en finale.

Première défaite face à Cilic

En quatre rencontres face à Cilic, le Suisse s’était pourtant jusqu’ici imposé à quatre reprises. Mais le Croate de 21 ans est actuellement en pleine progression, comme en atteste son quart de finale lors du dernier US Open où il n’avait été battu que par Juan Martin Del Potro, futur vainqueur de la levée américaine du Grand Chelem.

Soigné pour des douleurs à la nuque à 4-3 en sa faveur lors de la première manche, Wawrinka réussissait pourtant le break dans la foulée. Encore énervé par deux décisions arbitrales contestables, le Vaudois cédait toutefois à son tour son engagement dans la foulée.

Wawrinka a eu sa chance

Malgré son agacement, « Stan » s’est ensuite octroyé une balle de set sur le service du Croate, sans pouvoir la convertir. Au tie- break, il était largement dominé par la puissance ce Cilic et laissait filer la première manche (7/2).

La deuxième manche a été du même acabit. Le Suisse perdait son service d’entrée, mais récupérait son engagement dans la foulée. Souvent affairé à négocier avec l’arbitre de chaise, Wawrinka en a oublié de se concentrer sur les points importants et a une nouvelle fois dû s’avouer vaincu lors du jeu décisif (7/3).

si/kir/ OD

Posted in Actu, SportComments (0)

Icônes sportives de l’année écoulée


En Suisse, 2009 a été marqué par deux sports différents ou plutôt par deux genres de sportifs. D’une part, le tennisman Roger Federer et d’autre part, les M17. Sociologue du sport à l’université de Lausanne, Fabien Ohl donne son point de vue sur ces figures sportives qu’on idéalise à outrance.

 

Roger Federer et les «Rougets». Ce n’est pas (encore) le titre de la BD incontournable sous le sapin de Noël mais bien les deux phénomènes qui ont fait vibrer la Suisse du sport cette année. Le premier, bien connu, est devenu, faut-il le rappeler, meilleur joueur de tous les temps – dixit McEnroe, Bjorg, Sampras & Co – en remportant successivement ses 14e et 15e titres du Grand Chelem à Roland-Garros et Wimbledon.

Quelques mois plus tard, les «Rougets», de jeunes footballeurs âgés de 16 et 17 ans et représentant la Suisse de la diversité culturelle, ont à leur tour fait frissonner la nation en étant sacrés champions du monde au Nigéria. Deux phénomènes que Fabien Ohl, professeur en sociologie du sport à l’université de Lausanne, tente de décrypter.

swissinfo.ch: La popularité de Roger Federer a atteint des sommets en 2009. Comment analysez-vous l’admiration sans bornes vouée à ce champion?

Fabien Ohl: Avant ses succès à Roland-Garros et Wimbledon, Federer était une star, il est aujourd’hui un héros. Le scénario des récits entourant sa personne a changé. Quand il gagnait tout sans grande difficulté apparente, il semblait éloigné des gens, presque surhumain. Il était certes perçu comme un joueur exceptionnel, mais également lisse et parfois un peu individualiste.

Désormais, il est encore plus grand parce qu’il su rebondir et surmonter ses difficultés. Face à l’adversité, il a dû faire preuve de courage, acquérant ainsi du mérite aux yeux du public. Il y a également eu une idéalisation autour de sa vie privée, qui présente peu d’aspérités. En plus d’être sympa, souriant et avenant, il est maintenant un père de famille attentionné.

swissinfo.ch: Roger Federer semble plaire à tout le monde, que ce soit le jeune ado passionné de sport ou la ménagère de moins de 50 ans. Comment expliquez-vous ce phénomène?

F.O.: L’image donnée par Federer est assez malléable. Chacun peut y voir le personnage extraordinaire qu’il veut. Depuis le début de sa carrière, il a déjà été identifié dans les registres du célibataire, du jeune sportif conquérant, de l’ancien du tennis en déclin, du revenant, du père de famille. On lui attribue en plus des qualités auxquelles les Suisses peuvent se rattacher.

A l’étranger, sa nationalité a peu d’importance et on y collera d’autres valeurs plus proches de sa propre culture. En Inde, en Chine, au Japon et au Pakistan, il sera par exemple davantage perçu comme l’idéal de l’homme occidental qui réussit.

swissinfo.ch: On dit souvent que Federer est le meilleur ambassadeur de la Suisse dans le monde. Y croyez-vous?

F.O.: Une partie des gens en dehors de la Suisse pourront effectivement percevoir dans le personnage de Federer des qualités typiques qu’on attribue aux Suisses, comme la discrétion, l’efficacité, le travail ou la précision. Cette image sera toutefois combinée à d’autres événements plus négatifs: les votations sur les minarets, l’affaire Polanski ou la stigmatisation de la Suisse comme paradis fiscal.

Mais lorsqu’il n’y a pas d’affaires proéminentes, on se sert en effet souvent d’un personnage sportif pour attribuer des qualités stéréotypiques à un pays. On mobilise des croyances de longue date puis on projette des imaginaires sur ces sportifs d’élite, alors que ce sont en réalité des stars mondialisées qui ne sont plus vraiment liées à un pays.

D’autres joueurs de tennis ont des qualités identiques, se préparent de la même façon, ont un style de jeu similaire. C’est le discours utilisé autour de ces personnages qui les façonnent. Eux-mêmes d’ailleurs s’emploient à véhiculer une image qui est parfois loin de la réalité. Et lorsque que tout d’un coup survient la tricherie, l’infidélité ou un autre grand écart, le mythe s’effondre. Ce n’est pas Tiger Woods qui vous dira le contraire.

 » Les sportifs d’élite sont des icônes au-travers desquels on évalue l’état de nos sociétés.  »
Fabien Ohl, sociologue du sport.

swissinfo.ch: Pourquoi les sportifs d’élite sont-ils autant idéalisés?

F.O.: Les sportifs sont des icônes au-travers desquels on évalue l’état de nos sociétés. La moralité et les valeurs sont au centre des discussions qui touchent au sport. La main de Thierry Henry a été l’occasion pour chacun, y compris pour de nombreux politiciens, d’exprimer son sens de l’éthique, de la justice ou du rapport aux règles.

Lorsque la réussite est au rendez-vous, on va y déceler un bon fonctionnement de nos valeurs. A contrario, on va également projeter les travers de la société sur les échecs sportifs. Quand l’équipe «black-blanc-beur» de 1998 a remporté la Coupe du monde, on a célébré une France multiculturelle qui gagne. Mais lorsque cette même équipe connaît des difficultés, on parle de remise en cause des traditions, des racines ou de l’organisation collective.

swissinfo.ch: En Suisse, deux semaines après avoir célébré le titre de champions du monde des moins de 17 ans, symbole de multiculturalité, le peuple s’est prononcé pour l’interdiction des minarets. N’y-a-t-il pas là une contradiction flagrante?

F.O.: Les médias représentent en général quelques figures-type de l’étranger. En simplifiant, le bon étranger, c’est le sportif d’origine étrangère qui réussit et qui fait la fierté de son pays d’accueil. A l’inverse, il y a les figures repoussoirs, les étrangers ou les personnes d’origine étrangère qui commettent des délits ou qui n’ont pas les mêmes pratiques culturelles que les nôtres.

Les figures de la réalité sont très peu représentées. La plupart des étrangers ne sont pas spécialement brillants, ni d’ailleurs menaçants, ils ne contribuent pas de manière visible à la gloire internationale de la Suisse et ils occupent des emplois ordinaires. Mais de tous ceux-là, de ces étrangers ordinaires, on en parle très peu.

swissinfo.ch: Autre contradiction apparente: on s’offusque des bonus des banquiers et des salaires des patrons d’entreprise, mais on trouve tout à fait normal que Federer gagne 40 millions de francs par année. Pourquoi?

F.O.: Dans une entreprise, l’effort est collectif. Le mérite du bénéfice devrait à la fois revenir aux ouvriers et aux cadres supérieurs. Ces dernières années, on a souvent attribué le mérite aux patrons. Les gens estiment que ce n’est pas justifié parce que ceux qui gagnent beaucoup ne semblent pas posséder un talent remarquable et qu’ils ne profitent que des bonnes conditions mises en place par le système.

Le sportif représente, à l’inverse, la figure de l’idéal méritocratique et démocratique. Le sport est en effet l’une des pratiques culturelles les plus accessibles. Au départ, tous les sportifs – donc pratiquement tous les individus – ont les mêmes chances, pense-t-on. S’ils réussissent, c’est grâce au talent, au travail, à la volonté. Ca parait donc plus justifié, vue la médiatisation et les revenus qu’ils engendrent, qu’une grande part leur revienne.

Samuel Jaberg, swissinfo.ch/ OD

Posted in ActuComments (0)

Agassi victime de sa perruque à Roland-Garros en 1990


Il aura fallu attendre près de vingt ans pour que la vérité éclate. La fameuse crinière du champion de tennis Andre Agassi au début des années 90 était une perruque.

Cette nouvelle révélation est contenue dans son livre « Open : An autobiography » qui doit sortir le 9 novembre et dont People Magazine a publié des extraits vendredi. Mercredi dernier, le Times avait dévoilé d’autres extraits dans lesquels le champion avouait avoir pris de la méthamphétamine en 1997.

Agassi raconte qu’avant la finale de Roland Garros en 1990, il avait prié « non pour la victoire, mais pour que [sa] perruque ne tombe pas ». A la veille du match, « c’est le fiasco ».

« Je prenais ma douche et j’ai soudain senti ma perruque tomber. »

Agassi appelle son frère à la rescousse :

« Nous avons utilisé vingt clips. “Tu penses que ça va tenir”, lui ai-je demandé. “Oui, si tu ne bouges pas trop”, répondit-il. »

Pas forcément pratique quand il s’agit de disputer sa première finale d’un tournoi du Grand Chelem. Agassi pense que ses soucis de perruque ne sont pas pour rien dans sa défaite contre Andrés Gómez :

« A chaque bond, je l’imaginais tombant dans la terre. Je voyais des millions de téléspectateurs se rapprocher de leurs écrans, les yeux écarquillés, se demandant, dans des dizaines de dialectes et de langues, comment les cheveux d’Andre Agassi étaient tombés de sa tête. »

On s’en doute rétrospectivement, à la lumière de son changement de coiffure : sa perruque avait pour but de masquer sa calvitie. C’est l’actrice Brooke Shields, qu’il épousera en 1997, qui l’a persuadé de couper ses cheveux restants :

« Elle m’a dit que je ferais mieux de raser mon crâne. C’était comme suggérer de m’arracher toutes mes dents. Néanmoins, j’y ai réfléchi pendant plusieurs jours, j’ai pensé aux angoisses que cela provoquait, à l’hypocrisie et aux mensonges. »

A la différence de la révélation sur l’usage de drogues, Agassi n’encourt vraisemblablement pas de sanctions pour celui d’une perruque.

Laurent Mauriac – Rue89.com

Posted in Actu, SportComments (0)


Buzz


La vidéo la plus détestée de youtube!


Pour comprendre des clowns japonais, pas besoin de parler leur langue.

Nuage de crème

ENTRE NOUS ET VOUS

DOUBLECREME:CH, site d'information participatif. Envoyez-nous vos informations et vos liens préférés.
Contactez-nous (rubrique: contact) pour proposer:articles, reportages, opinion, manifestations, fête, photos et vidéos...

Competition

juin 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Polls

Quel est votre budget pour votre déguisement de carnaval?

  • Aucun, je ne me déguise pas (48%, 23 Votes)
  • Moins de 20 francs (23%, 11 Votes)
  • Entre 20 et 50 francs (13%, 6 Votes)
  • Entre 50 et 80 francs (10%, 5 Votes)
  • Plus de 80 francs (6%, 3 Votes)

Total des votants: 48

Loading ... Loading ...