Tag Archive | "ski"

Le snowscoot : cool & fun !


Les premiers snowscoot virent le jour en 1990. Une bande d’amis passionnés de BMX décidèrent de couper leur snowboard et de le fixer à un cadre de trottinette. Ils cherchèrent ensuite à faire breveter leur nouvel engin de glisse et l’améliorèrent au fil des ans. Actuellement il est protégé par 3 brevets, 2 modèles et 2 marques. Tout comme les autres engins de glisse, il est possible de faire du hors piste, du freestyle ou encore des virages coupés en snowscoot. J’ai testé pour vous ces nouvelles sensations de glisse.

Comme je maîtrise plutôt bien le ski et pas trop mal le snowboard je décide de me lancer. Un responsable des snowscoot mis à disposition aux Paccots, le 20 mars à l’occasion du championnat fribourgeois des profs de ski, me donne un ou deux conseils. Sans réfléchir je prends tout de suite le téléski sans même avoir essayé de glisser un peu avant. La montée se révèle longue et fatigante. Mais heureusement j’arrive en haut sans trop de problème. Les premiers virages sont catastrophiques et je me retrouve rapidement propulsée sur une plaque de glace. Mais finalement l’engin n’est pas difficile à manier et après deux descentes je suis capable de tourner et de « rider » plus ou moins vite. Gros point positif de l’engin : l’apprentissage est très rapide. Il faut peu de temps pour pouvoir s’amuser. Mais de là à maitriser comme il faut l’engin, il faudrait encore pas mal d’heures. Les sensations sont différentes de celles que l’on a en ski et en snowboard. Mais l’engin est « cool » et je recommencerais volontiers. Comme je ne suis pas une experte en la matière j’ai décidé d’interviewer Loris Genoud, qui pratique le snowscoot régulièrement.

Depuis combien de temps fais-tu du snowscoot ?

J’ai commencé le snowscoot en 2009, à raison de quelques fois (3-4) pendant la saison. Cette saison, je travaillais à la station de ski de Charmey, j’ai vraiment pu m’y mettre à fond.

Selon toi, qu’est-ce que cet engin a de mieux que le ski ou le snowboard ?

Personnellement, la différence entre le ski et le snowboard est énorme je trouve. Ce n’est pas dur à apprendre, mais ca ne ressemble en rien au ski ou au snowboard. Il y a un grand sentiment de liberté, des sensations vraiment ressemblantes à la moto ou au BMX. Tu es vraiment à l’aise dans les souliers car une bonne paire de chaussures de montagne te suffit, contrairement au ski. Tu es sur un plat? Tu es planté? Tu descends de ton snowscoot et tu pousses, rien de plus simple. C’est vraiment pratique.

Tu es l’un des seuls à pratiquer le snowscoot dans la région, on te croise d’ailleurs très souvent à Charmey. A ton avis, pourquoi y’a-t’il aussi peu d’adeptes ?

En travaillant a Charmey, beaucoup de personnes m’ont demandé ce que c’était ce : vélo des neiges, trottinette des neiges, etc… J’ai entendu tout les noms possibles. Ce sport est assez peu connu, on ne le voit pas à la télé, personne n’en parle. C’est dommage, car je le conseille à tout le monde. Il y a des stations de ski qui n’autorisent pas cet engin sur leurs pistes. Pourquoi? Dangereux, encombrant, vitesse… Voilà les arguments que j’ai reçus. Mais ce n’est pas plus dangereux que les lattes ou le board.

Si tu avais un ou deux conseils à donner à un débutant, ce serait lesquels ?

Un conseil? Laisses-toi glisser, travailles bien avec le poids de ton corps en prenant bien appui sur tes jambes, n’essaie pas d’enlever le pied du snowscoot lors d’un virage ( sinon tu risques de manger la neige ). Et enfin, prends un plaisir maximum, sensations uniques et mémorables!

Et finalement, aimes-tu la double crème ?

La double crème est pour moi comme l’eau : si je n’en ai pas, je ne vis pas ! ;)

Pour plus d’infos : http://www.snowscoot.com

Cécile Genoud

Posted in Lu et vu ailleurs, SportComments (0)

OUTCH!


Vous êtes inconscients, vous n’avez peur de rien, mais vous êtes maladroits. Bienvenue dans mon monde ! Pas facile tous les jours ! Vous amusez la galerie où plutôt l’exaspérez à force de catastrophe, ne vous inquiétez pas, c’est normal !

Cela commence par quelques verres bousculés et par conséquent cassés (pas fait exprès bien sûr), s’en suit des chutes inutiles et des bleus à ne plus en voir la couleur initial de votre peau (ok, j’exagère un peu), et puis oui, ça arrive il y des jours où rien ne se passe et vous déclarez d’un ton satisfait : « je touche du bois, je n’ai rien cassé aujourd’hui !». Evidemment, il y a des jours où vous vous demander si ce genre de choses ça n’arrive qu’à vous…

Prenons mon exemple :

Lundi soir, 22h :                                                                                                                      Ma maman insiste pour que je prépare mes affaires de ski pour mon après-midi sport du lendemain. Je m’exclame   « Pas de souci maman ! Je fais vite ça demain, je me lèverai plus tôt promis ! »

Mardi matin ,7h30:                                                                                                                Je me réveille (ma maman me réveille en s’exclamant que je suis déjà en retard et que je n’ai pas préparé mes affaires.)

7h35                                                                                                                                             Sous la douche j’en profite pour me brosser les dents…Et oui, avec ce temps (il neige à patte), il ne va pas falloir trop tarder.

7h39                                                                                                                                            « Maman, pas le temps de déjeuner ! désolé.. »

7h40                                                                                                                                             Mais où est mon bonnet ?? Et mes chaussures de ski ?j’étais pourtant sûre de les trouver au garage…et ben non !

7h46                                                                                                                                                  Je crois avoir tout pris, un bec à maman et je suis partie !

7h48                                                                                                                                                Les gens ne savent vraiment pas rouler ! Ce n’est pas parce qu’il y a de la neige qu’il faut rouler à 30km/h sur l’autoroute…je vais être en retard !

8h07                                                                                                                                              J’arrive enfin au collège sous un mètre de neige. A savoir qu’on a une chance sur deux de se retrouver les quatre fers en l’air sur la distance qui sépare le parking à la porte d’entrée. Chanceuse, ce jour là, je ne suis pas tombée !

8h10- 12h26                                                                                                                       Matinée normale de cours

12h27                                                                                                                                            Méga stress ! J’ai 20 minutes pour manger, me changer et me rendre à l’arrêt de bus qui va nous conduire au Moléson.

12h50                                                                                                                                   J’arrive, presque à la course, les chaussures sous le bras, les gants dans la poche (rappelons que le gant a dû tomber au moins 3 fois sur le chemin), les skis sur l’épaule, en sueur, à l’arrêt de bus.

12h52                                                                                                                                        Mince, désolé Madame, j’ai oublié mon porte-monnaie je peux vous payer la prochaine fois ??

« Non, tu n’as qu’à emprunter ! Heureusement qu’il n’y a que toi dans ce cas, parce sinon… »

13h15                                                                                                                                                 Je n’arrive pas à mettre mes chaussures de ski ! Je vous jure, la veille, ça rentrait !

A force d’effort et de transpiration, j’enfile mes chaussures et départ dans le funiculaire.

13h30                                                                                                                                          Enfin sur les pistes ! Génial ! J’ai l’option ski Freestyle et aujourd’hui, entraînement pour les chutes après les sauts.

14h00                                                                                                                                                   Tout se passe bien mise à part le fait que j’ai presque oublié de lâcher l’arbalète au bon moment ! Oups…

14h30                                                                                                                                                 J’ai froid…Et oui, en prenant le 1er bonnet qui me passait sous la main, je n’ai pas pioché le plus adapté aux conditions neigeuses.

15h00                                                                                                                                                 On apprend à faire des roulés boulés dans la poudre. Sans les skis pour commencer et puis plus tard, avec.

1ère expérience : réussite !

2ème expérience : ECHEC !!Les skis trop longs, en roulant, ils ont tapés dans mon dos et aïiiie !!!

Je réussis à rire comme d’habitude mais qu’est-ce que j’ai mal !

Impossible de me relever et le souffle coupé, je reste là, allongée avec mon prof qui me demande si ça va.

Ben non ça va pas ! Je viens de me viander et de me prendre une monstre volée !

15h06                                                                                                                                                Je me relève et je repars en évitant toutes bosses susceptibles de me secouer le dos…

15h30                                                                                                                                                Et si, au lieu de redescendre tranquillement avec le funiculaire, je prenais la piste qui va jusqu’en bas ??Mais oui, mais alors

15h50                                                                                                                                               Au bout du farte. Je me pose dans le bus, j’enlève mes chaussures, et tente de me détendre un peu.

16h01                                                                                                                                          Ouverture des portes à La Tour-de- Trême, 1er arrêt avant le collège. Un gros bruit s’échappe de la porte, un bruit de chaussures de ski. Mais à qui peuvent bien appartenir ces chaussures étalées sur le trottoir ??

A moi bien sûr…

16h08                                                                                                                                     Arrivée au parking, je suis saine et sauve (enfin presque), et je me dis que des après-midi comme celui-là il m’en faudrait pas tous les jours !

16h40                                                                                                                                                Je suis affalée sur mon canapé…enfin ! Et c’est là que je me dis que j’ai quand même super mal au dos…

 Ben bon, pour moi cette année le ski c’est fini m’a dit mon médecin…Paraît que c’est mes muscles qui vont pas bien ! Ma fois cela fera toujours cinq ou six après-midi de dispensés !

PC

Posted in Entretien, Lu et vu ailleursComments (1)

Et oui la st. Valentin approche à grands pas !


Pour soigner tous les coeurs brisés un téléski dating est organisé en ce 14 février 2010 à Moléson.
>>>
>>> Le concept est très simple, il faut se rendre entre 9 heures et 10 heures 30 au pied des remontées mécaniques, à un stand prévu à cet effet. Là les organisateurs vous expliqueront tout sur le déroulement de la journée et vous donneront un distinctif discret ainsi qu’un café avec un croissant.
>>>
>>> Ensuite c’est à vous de jouer de vos charmes pour trouver l’âme soeur.
>>> Une pause midi avec animation est prévue à une heure fixe. Ceux qui n’auront donc pas trouvé leur Valentin /Valentine pourront toujours se consoler avec l’âme soeur de tout homme, à savoir un bon repas de midi. Cette journée sera au prix de 85 francs par personne, autrement dit une journée qui risque de faire sourire votre coeur, mais de faire pleurer votre portemonnaie. Pour de plus amples informations vous pouvez écrire à l’adresse suivante : info@moléson.ch ou encore appeler l’office de tourisme du Moléson au numéro suivant : +41 (0)26 921 85 00.

Evak

Posted in Actu, Lu et vu ailleurs, ReportageComments (1)

Toi, c’est quoi ton sport ?


Alors que l’hiver vient de poser ses valises sur les montagnes, doublecreme a été à la rencontre des étudiants du collège du sud pour leur demander quel (s) sport (s) ils pratiquent. Leur réponse est assez claire : ce sont plus souvent des activités estivales.

Ceci est tout à fait normal, à la belle saison, nous autres étudiants, nous avons plus de temps, en général la météo est meilleure et le choix d’activités est plus diversifié. Martine Thürler de la 3-06 indique : « Je pratique plus de sport l’été mais c’est essentiellement dû au fait que j’ai plus de temps pendant les vacances d’été. » Julie Erard de la 2-01: « Je ne fais pas plus de sport en été en quantité mais je fais différentes activités : natation, grimpe, vélo, course, basket car ce sont plutôt des sports de plein air, plus approprié au temps en été. » Eva Piccand de la 3-01 renchéri : « L’été, je peux pratiquer des sports à l’extérieur, qui sont sans coûts ! L’hiver il faut payer les infrastructures si on veut faire du sport à l’intérieur. Si l’été je fais de la course à pied ou du vélo, ça ne me coûte rien ! ».

Cependant, en hiver, les étudiants n’enfilent pas forcément leurs chaussons et se postent devant la télé mais se bougent aussi. La tendance reste les sports de glisse comme le ski ou le snowboard. Tous ces divertissements ont un coût du moins pour la plupart et sont moins faciles d’accès. Romain Clerc 3-05 souligne : « Il est plus facile et moins cher de se procurer le matériel pour les sports en été et il y a moins de temps de préparation pour une activité d’été. Un sport d’été peu se pratiquer sur place du moins plus ou moins. Par exemple, pour que ça vaille la peine d’aller skier, il faut compter au moins un après-midi entier pour skier au final 2 à 3h, et encore ça dépend de sa situation par rapport avec la station, alors qu’il y a des terrains de foot presque partout et on est prêt en 5 min ». Martine quand à elle pratique la raquette : « Pratiquer la raquette est essentiel pour moi, je peux prendre mon chien avec moi et me ressourcer auprès de la nature sans coûts ! » Mis à part l’achat de raquettes en début d’hiver, ce sport ne coûte rien. Il est aussi possible de louer des raquettes dans des magasins de sport pour un moindre coût.

Beaucoup d’élèves pratiquent aussi le sport en salle, car ce sont des loisirs qui ne coûte rien, ou pas grand-chose. Romain Clerc nous dit qu’il pratique le futsal, le unihockey ou encore la course, ce sont des loisirs qu’il peut faire toute la saison sans trop de frais comparé au ski.

Alors ne vous découragez pas, le sport en hiver est accessible à tous. Toutes sortes d’activités s’offrent à nous alors profitons !   

Et toi, fais-tu du sport par rapport à ton budget ? Réagit sur doublecreme.ch !

Olivia Duc

Posted in Reportage, SportComments (0)


Buzz


La vidéo la plus détestée de youtube!


Pour comprendre des clowns japonais, pas besoin de parler leur langue.

Nuage de crème

ENTRE NOUS ET VOUS

DOUBLECREME:CH, site d'information participatif. Envoyez-nous vos informations et vos liens préférés.
Contactez-nous (rubrique: contact) pour proposer:articles, reportages, opinion, manifestations, fête, photos et vidéos...

Competition

juin 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Polls

Quel est votre budget pour votre déguisement de carnaval?

  • Aucun, je ne me déguise pas (48%, 23 Votes)
  • Moins de 20 francs (23%, 11 Votes)
  • Entre 20 et 50 francs (13%, 6 Votes)
  • Entre 50 et 80 francs (10%, 5 Votes)
  • Plus de 80 francs (6%, 3 Votes)

Total des votants: 48

Loading ... Loading ...