Tag Archive | "école"

Que vais-je manger à midi ?


Vous faites partie de ces élèves qui ne rentrent pas chez eux à midi et vous ne voulez pas manger la même chose chaque fois ? Quelques possibilités s’offrent à vous !

Pour moins de 10 francs, vous pouvez manger ici :
- Au magasin « Migros », qui se situe à seulement 5 minutes à pied. (Attention, on ne parle pas du restaurant !)
- Le « London Café » vous propose toute une sélection de sandwich bon marché, entre 4 francs et 5.50 francs.

N’oubliez pas que vous avez toujours la possibilité de manger ce que vous avez acheté ou emporté de chez vous au coin convivial – si vous trouvez de la place.

Si vous disposez de plus de 10 francs :

- Notre cantine scolaire propose des plats à 8 francs.
- Envie d’une pizza ? Le « London Café » en vend à 12 francs l’unité.
- Si vous ne voulez pas entendre parler de sandwichs, pizzas ou autres petits plats pas forcément diététiques, vous pouvez toujours vous rendre au restaurant chinois. Celui-ci vous offre cinq menus du jour à l’emporter pour 10 francs.
- Vous pouvez vous rendre au restaurant « Migros », dont le prix des menus varie entre 10 et 13 francs.
- Il vous reste toujours la possibilité du « McDonalds », à consommer avec modération.
- Si vous avez un peu plus de temps à midi, le kebab, en ville de Bulle, reste à votre disposition.

Evidemment, la liste des endroits pour manger n’est pas restreinte à celle-ci. A vous de la complétez !

Petites astuces :

- Méfiez-vous des buffets du restaurant « Migros ». Le buffet étant au poids et non à volonté, les prix flambent rapidement.
- Si vous désirez manger à petit budget et descendez au magasin « Migros », faites attention : vous n’avez pas le droit de manger aux tables du restaurant.
- Si vous voulez manger au coin convivial, dépêchez-vous, car les places y sont restreintes et vite prises.
- En ce qui concerne le chinois, préférez les menus du jour. Les autres plats sont plus chers

A.G. et C.J.

Posted in Actu, Arabie, ReportageComments (0)

La cafet n’est pas toujours parfaite


Où mangent les élèves lorsqu’ils n’ont pas le temps de rentrer à la maison ? La nourriture proposée à la cantine est-elle appréciée ? Pour ceci, nous avons interrogé quelques élèves.


La grand majorité des élèves n’ont pas le temps de rentrer à la maison pour diner, même pour certains qui habitent à Bulle comme Steven Sigg de la 3EC2.
Ils ne mangent néanmoins pas tous à la cafétéria du Collège du Sud. Thomas Bosson de la 2-01 nous raconte qu’il préfère manger à la cantine seulement en hiver car il fait froid et il a la « flemme » de sortir pour aller acheter à manger ailleurs. Sinon, c’est direction le London Café où les sandwichs sont à 5.- en moyenne, les pizzas 10.- et où il y a une nouvelle promotion toutes les semaines. Pour ceux qui ont envie de changement, la Migros est aussi appréciée ou alors, moins souvent quand même, le Mac Donald.
Pour d’autres comme Solène Monney de la 2-02, l’endroit où elle mange dépend du menu. Le repas à la cantine coûte toujours 8.- et elle pense que c’est parfois un peu cher pour des plats comme des pâtes bolognaises par exemple. Marc Pauchard de la 4-04 souligne le fait que la nourriture au collège pourrait nettement être améliorée. Il y a parfois du riz pas cuit, ou au contraire de la viande trop sèche parce qu’elle a été trop cuite, etc…
Steven quant à lui tient à préciser que la nourriture à l’extérieur du collège n’est pas forcément de meilleure qualité. Si on voit que quelque chose ne nous plaît pas à la cantine, alors ce jour-là on ira manger ailleurs. On ne peut pas dire catégoriquement si la nourriture à l’école est bonne ou pas, ça dépend des jours.
Pour la majorité des étudiants interrogés, la fourchette verte, c’est-à-dire les repas équilibrés et variés au possible, est bien respectée. On nous propose quand même divers fruits et légumes, cependant la dose d’huile utilisée pour la cuisson des pâtes ou des frites est un peu excessive parfois.
La cafétéria idéale proposerait donc plus de plats variés, plus de place dans la cantine car avec le nombre d’élèves qu’il y a, il faut parfois attendre longtemps avant d’être servi et pour Thomas, un personnel plus aimable et plus souriant ne serait pas de refus.

Posted in ArabieComments (0)

Le sport, la clé de la concentration


Selon un sondage, la gym aiderait les jeunes à se concentrer…

90% des écolier voudraient faire plus d’exercice physique.

Fait-on assez d’exercice à l’école?­ Une étude scientifique a été menée auprès de 500 élèves de classes de 1re et de 5e années pour répondre à cette question. Les enfants se sont vu proposer deux périodes supplémentaires de gymnastique, ajoutées aux trois prévues au programme. Résultat : tous les écoliers participants, minces ou en surpoids, actifs ou plus sédentaires, ont perdu en graisse (-6%). Ils ont aussi gagné en endurance (+10%) et en motricité par rapport à un groupe d’élèves témoins qui n’ont pas bénéficié de ces cours supplémentaires. A 90%, les écoliers concernés auraient voulu reconduire l’expérience une année de plus. Les enseignants de même, pour 70% d’entre eux.

Plus de sport améliore non seulement la santé mais aussi la concentration, ont constaté les médecins de l’Université de Bâle et du CHUV qui ont mené l’étude. L’introduction d’un tel programme serait donc souhaitable dans toute la Suisse, mais les spécialistes n’y croient guère. Le consensus politique nécessaire pour modifier les programmes scolaires serait difficile à mettre en place.

20 minutes.ch / AG

Posted in Business, SportComments (0)

Le nouveau Croqu’menu sans alcool, réactions


Les nouveautés de la réédition de ce livre de recettes:

Les innovations
Plusieurs plats végétariens font leur apparition, comme le guacamole ou le vol-au-vent aux champignons.

Les hérésies
L’alcool a été supprimé de certains plats, par exemple la fondue se cuisine désormais avec du cidre sans alcool.

Les sacrifiés
Fini le jambon au madère, le coq au vin et les poires au vin rouge, qui ne sont pas concevables sans alcool.

Régime sec pour «Croqu’ menus» ! Puisque la Suisse interdit aux moins de 16 ans d’acheter des boissons alcoolisées, il semblait inadéquat à l’éditeur du livre de cuisine utilisé par les écoles d’y faire encore figurer des recettes alcoolisées.

«Une dérive», pour le député et vigneron Thierry Grosjean. Il argumente que le vin est lié à notre culture.

«Je comprends cette mesure pour un ouvrage destiné aux écoles, note Laurence Margot, diététicienne responsable de la Fourchette verte. Mais je regrette que l’on ne parle même pas de l’alcool dans les pages théoriques.» Elle n’est pas convaincue de la nécessité de remplacer l’alcool jusque dans une recette traditionnelle comme la fondue. D’autant plus que «Croqu’menus» n’est pas un livre que l’on jette après sa scolarité. Beaucoup d’adultes le conservent.»

Stéphane Caduff, de la Fondation vaudoise contre l’alcoolisme, rappelle : «L’alcool ne s’évapore pas aussi vite qu’on le pense lors de la cuisson. Le seul moyen d’éviter qu’il s’en trouve dans l’alimentation de mineurs est de ne pas en mettre.» Il note aussi que l’utilisation régulière de vin en cuisine banalise ce produit.

20 minutes. Ch / AG

Posted in Business, NetBuzzComments (0)

Ultreïa, va pèlerin


Une exposition bilan du pèlerinage vers Compostelle organisée depuis 1998 par un petit groupe de professeurs est actuellement, et jusqu’au 4 décembre, présentée dans le hall du CO de la Gruyère à Bulle. Elle est à la fois originale et pleine de vie. Une musique typique du pèlerinage permet au spectateur de s’évader. Collés sur des cageots empilés, les documents montrent à travers les années la progression vers Saint-Jacques de Compostelle.

Tout débute le 11 octobre 1998. Le pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle, au nord ouest de l’Espagne, prend forme. Les premiers élèves et professeurs du CO ainsi que du Collège du Sud se réunissent devant l’église Saint-Pierre-aux-Liens, à Bulle. Quelques accompagnants se joignent à eux. Durant dix ans, à la période de la Toussaint, les participants ont marché une dizaine de jours, étape après étape, dans l’optique, un jour, d’atteindre le Finistère.  Chaque année, le groupe s’est modifié, des pèlerins sont partis, d’autres sont arrivés.

L’exposition traduit bien l’univers calme et rempli de sérénité dans lequel ont baigné les pèlerins pendant toutes ces années. « Ni alcool, ni drogue,  ni radio, ni natel, ni cigarettes, ni argent de poche, tu emporteras… Chacun, chacune tu respecteras ». Voici le mot d’ordre de cette expérience unique, celle de suivre les traces de nos anciens. Le pèlerinage n’est pas de tout repos. En moyenne, une distance de 25km est quotidiennement parcourue ; cela requiert une bonne condition physique. Il faut être capable de marcher par n’importe quel temps, quelle que soit la motivation. L’esprit d’un groupe uni est omniprésent. Les paysages découverts chaque jour sont magnifiques. Après dix années de cheminement, le but est enfin atteint. Au compteur : plus de 2’000 km !

France Repond

Posted in Actu, ArabieComments (0)


Buzz


La vidéo la plus détestée de youtube!


Pour comprendre des clowns japonais, pas besoin de parler leur langue.

Nuage de crème

ENTRE NOUS ET VOUS

DOUBLECREME:CH, site d'information participatif. Envoyez-nous vos informations et vos liens préférés.
Contactez-nous (rubrique: contact) pour proposer:articles, reportages, opinion, manifestations, fête, photos et vidéos...

Competition

avril 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Polls

Quel est votre budget pour votre déguisement de carnaval?

  • Aucun, je ne me déguise pas (48%, 23 Votes)
  • Moins de 20 francs (23%, 11 Votes)
  • Entre 20 et 50 francs (13%, 6 Votes)
  • Entre 50 et 80 francs (10%, 5 Votes)
  • Plus de 80 francs (6%, 3 Votes)

Total des votants: 48

Loading ... Loading ...